Accueil

La Véritable Histoire Du Skinhead 


skinhead.jpg


Les premiers skinheads apparaissent en Angleterre en 1969. Ils naissent de la rencontre entre les rude boys jamaïcains et les hard mods.
Ces rude boys jamaïcains, alors immigrés en Angleterre, leur fond découvrir le ska, le rocksteady et le reggae qui deviennent rapidement les musiques du mouvement. Ce sont les skinheads qui vont réellement propager le reggae en Angleterre, notamment grace aux productions du label Trojan dont le sigle représente un casque de guerrier troyen. 
Sous l'influence des hard mods, les skinheads vont créer leur propre style vestimentaire, à la fois marqué par leur origine ouvrière mais également très soigné : doc martens montantes, jean ourlayer, chemises Ben sherman ou polo Fred perry, bretelles et crane rasé (pour ne pas se faire attraper par la police, ou pour éviter des accidents de travail dans les usines). 


L'état d'esprit qui règne alors dans le mouvement n'a absolument rien a voir avec la politique et est un esprit de fête (souvent résumé à bière, baise, baston) tout cela sur fond de ska de rocksteady et de skinhead reggae (aussi appelé early reggae). Il n'y a alors aucun problème de racisme au sein du mouvement skinhead et il n'est pas rare de voir des skinheads noirs. 

Le mouvement vivra sur ces bases pendant 10 ans, s'essoufflant au milieu des année 1970, puis renaissant grace au revival ska et des groupes tels que Madness, The Spacials ou Bad manners. 


1980 : Margaret Tatcher est au pouvoir depuis quelques mois. Si sa politique libérale à le mérite de redresser en partie l'économie du pays, elle a des conséquences désastreuses sur la classe ouvrière. En effet " la dame de fer " diminue le rôle de l'Etat, elle fait voter des lois contre les syndicats en 1980, 1982, 1984, 1987 et 1988 (5), elle privatise des entreprises ce qui a pour conséquences la faillite de petites entreprises, les impôts ne cessent d'augmenter (avec notamment une TVA à 15%) tout comme le chômage qui atteint le taux record de 5 millions en 1982. Durant son mandats elle a toujours voulu marginaliser la jeunesse puisqu'elle a interdit les rave-party et a dit, dans l'un de ses discours les plus connu " we must crucified all the skinheads " (" Nous devons crucifier tous les skinheads "). Cette dernière phrase donnera plus ou moins naissance au " crucified skinhead ". Sans oublier que Margaret Tatcher à toujours soutenu le général Pinochet… 


 

 

L'histoire de la musique est une matière particuliairement riche et complexe du fait principalement de ses caractéristiques : la difficulté d'habord à l'ancienneté de la musiaque, phénomène universel remontant à la préhistoire, qui a donné lieu à de formations qui se sont développées séparément à travers le monde sur des millénaires. Il y a donc une multitude de très longues histoires de la musique selon les cutures et les civilisations. La musique occidentale (musique classique ou "pop-rock" au sens très large) ne prenant qu'au XXe siècle l'allure de référence internationale, et encore très partiellement.

Date de dernière mise à jour : 12/07/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×